Swallow The Sun- Ghosts of Loss (Doom Death Metal)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Swallow The Sun- Ghosts of Loss (Doom Death Metal)

Message  Metalhead le Lun 17 Jan - 21:51








Date : 2005
Label : Firebox Records
Nombre de disques : 1
Genre : Doom/Death Metal Mélodique
Note : 9/10
Votre commentaire : Deuxième album pour les Finlandais de Swallow The Sun. Un deuxième opus qui signe leur évolution et leur personnalité...
1) The Giant
Premier morceau qui commence en beauté, une douceur mélancolique... Le chant clair indique la tristesse de cette chanson et de ce nouvel opus qui se concentre sur la mélancolie et la douleur. Puis vient les premiers cris qui déchirent le coeur comme quand on souffre et que l'on est à bout de souffle. Ce morceau dure une plus de 10 minutes, alternant douceur et violence, chant clair et growl... Les paroles parlent d'un mal qui ronge ("The giant has grown too big inside me" ou "I've been hiding this giant for too long And it's grown like a parasite inside me Under this shadow I've been walking Now it's taken over me, and she...The pure girl, leave me before it's too late Or I will cut your wings. For I can't control this that burns It flows inside, through my every vein It fills my fingers and burns my throat Chains my heart again Insane pain"). Cette chanson est en référence à la série Twin Peaks sur un personnage de la deuxième saison.

2) Descending Winters
Une chanson très heavy, axé donc sur le Death Metal. Encore une fois, le thème de l'hiver et de son imagerie revient toujours dans les paroles de Swallow The Sun. Ici, on aura pas droit à de chant clair mais à du growl qui nous plonge dans un torrent glacial dans cet hiver Finlandais où tout est sombre. L'hiver apporte le désespoir par son obscurité et cette obscurité des "lyrics" est accentué par l'instrumental. Mais le refrain est un moment de répit comme une sorte de lumière dans cet hiver mortel en tout cas instrumentalement car il n'en est rien dans les paroles ("Descending winters for all lands All hope is gone in his hands. Out from the north into the south Winter turned his frozen mouth").

3) Psychopath's Lair
Un bon riff bien heavy accrocheur dès le départ, puis vint la voix clair qui vient comme un écho lointain, c'est un côté assez morbide. Puis le growlage vient et on remarque que c'est un gars qui veut avoir une femme rien qu'à lui. Mais je ne suis pas vraiment sûr car j'ai dû mal à comprendre le vrai sens mais pour moi c'est celui-là ("Her eyes shine like the glow of the sun As she poses without a shame But if only she could know Where she has come...")
Niveau musical, on a encore cette opposition de douceur et de violence mélancolique. Et toujours cette atmosphère froide qui tient tant à StS.

4) Forgive Her...
Dès la première seconde, on ressent une vague de tristesse s'abattre dans notre coeur, on a toute une souffrance cachée qui réapparait. C'est ça qu'inspire cette chanson, une mélancolie et souffrance sur l'amour. Ce texte parle d'un homme qui observe celle qu'il aime dans son sommeil mais il tient une dague. Il est caché dans lobscurité et il l'observe dormir et il sait tous ses mensonges et tout, et il ne peut lui pardonner et finalement à la fin de la chanson, il la tue... ("Sinking in the depths of her warm caress But the dagger I hide won't shed forgiveness Her secret is revealed or am I wrong Though her flesh is weak, my hand is strong.(...)The truth that lurks behind those eyes When she grabs her pillow tight. So stay with me awhile and enjoy the fire The flames that blaze in my eyes Are your jury and your last trial(...)The vipers dance around her neck When she slowly turns her cheek It's getting late to leave this all For I have found the cure The burning touch of her innocence And her eyes so pure. I could love her but I can't forgive her
So it slowly slides inside her..."). Je vous ai montré une partie des paroles pour vous expliquer cette triste histoire. Les paroles et l'instrumental se complètent tellement ce morceau nous emmène dans un torrent de souffrance et de désespoir...

5) Fragile
Même couleur que la chanson précédente, on ressent une triste et une mélancolie qui ne s'éteindra probablement jamais. Ici, pris dans un accès de folie, le personnage tue sa bien aimée et il veut dancer une dernière fois avec elle avant que lui aussi ne meurt. Une chanson très romantique ("Lying on my arms, not breathing. I can still hear the echo of her voice And now as I hear them coming I take her to our last dance. I remember her Delicate beauty Her eyes so wise and knowing When she looked at me"). Cette mélodie et cette douceur pleine de tristesse nous amène alors vers la fin au moment de violence qui s'abbat car le personnage réalise ce qu'il a fait... ("The red haze fading, My vision regaining And on my arms I see her lifeless body. Realizing what I've done. Anguish grips my heart. I close her eyes for the last time and she'll sing no more").

6) Ghost of Laura Palmer
StS continue dans sa lancée de la peine, impossible de faire marche arrière, il faut continuer d'écouter l'album malgré l'émotion qui nous aspire vers le néant de la souffrance. Laura Palmer est une référence à Twin Peaks.
La musique, l'atmosphère, mon dieu, encore un peu et on aurait envie de finir avec la vie. Ici, le personnage apperçoit un fantôme, il est attiré par elle, et elle ressemble au fantôme de Laura Palmer. Une chanson romantique et lugubre parsemée de tristesse.

7) Gloom Beauty and Despair
L'intro dure 3 minutes, 3 minutes où le chant est lointain, comme un blizzard qui s'approche, car le son se fait de plus en plus net. On se doute de la souffrance que l'on va ressentir, on attend, on entend les cris désespérés au loin. Ensuite le son devient clair, on l'entend mieux... Un growl de désespoir qui refroidit l'atmosphère tout comme l'instrumental. C'est froid, on a des frissons dans le dos, on a le souffle coupé par la froideur de cette atmosphère mélancolique. La musique est tout simplement magnifique. Les paroles concernent un personnage qui a perdu son amour dans la tristesse, la beauté et le désespoir. La beauté, ici, peut être représenté par la beauté de l'hiver et donc peut-être de la mort, car souvent la mort a l'allégorie d'une jolie femme pâle et aux cheveux noirs...
Il est totalement désespéré, il ne veut pas qu'elle le quitte et pourtant il est perdu dans sa souffrance car elle a disparue...("The velvet fog came after the sun wept her last rays. Shedding her tears for the night, The night she'll never see The all-seeing eye, the dead light of luna Watched as the gloom gently closed the flowers But the ones I laid upon her Stayed open to mourn my loss. The night air never hurt so deep As it whispered praises of despair To keep in this lonely heart. These fingers cut the wet flesh, Bleeding red rivers through my face. On my weak kness I wept, but death stayed there Until I lost her to gloom, beauty and despair. Please open your eyes Please don't fade away I won't let you leave me I'll follow you through it all Wherever it will lead me I will follow. Deeper into the pain, Further away, for her I step down to where tears remain Over the frozen rivers Through the land of the dead Forever lost and bound in woe Of my ropes of sorrow I wouldn't let go. They hanged me to this place I fell Alone and blind I travel in my hell Forever and forever and forever alone")
Un morceau qui ne laisse pas indifférent.

8 ) The Ship
Dernier morceau de cet excellent opus. Dernier morceau qui continue dans cette lignée de la peine sous toutes ses formes. Une musique glaciale, qui nous glace le sang jusqu'à la fin. Le voyage de cet univers hivernal s'achève en beauté. Les paroles sont une référence à la mer et à la mélancolie justement. On prend le large et on rêve dans ce monde riche en émotions.

En conclusion, Ghosts of Loss est un album rempli d'émotions à écouter. Swallow The Sun nous fait voyager dans cet hiver froid qui ronge chaque morceau de notre coeur pour nous montrer la tristesse et la mélancolie... On ne peut rester insensible face à cet album réussi tout comme les autres albums de StS.



1) The Giant - 11:56
2) Descending Winters - 6:11
3) Psychopath's Lair - 5:52
4) Forgive Her... - 9:00
5) Fragile - 7:14
6) Ghost of Laura Palmer - 8:07
7) Gloom, Beauty and Despair - 8:45
8 ) The Ship - 8:54






















_________________


"Never forgive, never forget"
avatar
Metalhead
Administrateur

Messages : 179
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 24

Fiches musicales
Genres de musiques:
Pratique(s) musicale(s):
Vos Artistes favoris: Swallow The Sun, Limp Bizkit, Paradise Lost, My Dying Bride, Gojira, Dagoba, Candlemass, Black Sabbath, Ghost Brigade, Opeth, Septic Flesh et encore pleins d'autres...

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum